ORIGINES ET CARACTERE

Le plus petit chien du monde, le chihuahua, porte le nom d'une région du nord du Mexique qui serait le berceau de la race.

Ce nom fut donné après la découverte par des archéologues américains, en 1850, près de la ville de Casa Grandes, d'un palais bâti par un empereur aztèque du nom de Montezuma.

Les uns affirment que le chihuahua est le fruit de croisements entre techichis et tapeitzcuintles (chiens nus mexicains), les autres pensent qu'il a aussi des ancêtres xoloitzcuintles et pelons.

Ce que l'on sait avec certitude, c'est que les Toltèques, un peuple nomade d'Amérique Centrale, fixé il y a environ 11 000 ans au Mexique, possédaient de petits chiens muets au poil long (les techichis).

On a retrouvé des représentations de ces animaux ressemblant aux chihuahuas actuels sur de nombreuses pierres gravées.

Quant au chien nu mexicain, il pourrait être originaire de Chine, ayant suivi les tribus nomades qui franchissaient le détroit de Béring pour s'établir sur tout le continent américain.

Quand au 14e siècle les Toltèques furent attaqués et battus par les Aztèques, ces petits chiens devinrent les chouchous de l'aristocratie et furent l'objet d'une réelle vénération. Le petit peuple les appréciait également beaucoup mais pour des raisons... culinaires.

La conquête espagnole mit fin à cette période faste (enfin, pas pour tous !) pour le minuscule animal mais il semblerait que des survivants des massacres occasionnés par les conquistadors de Fernando Cortès aient été croisés avec d'autres représentants canins de taille similaire.

C'est au 19e siècle qu'on retrouve la trace de ces petits chiens en Sierra Madre, dans la région de Chihuahua. Les paysans mexicains en firent le commerce auprès des visiteurs nord-américains et, dès 1884, le premier chihuahua fut exposé Outre-Atlantique.

En 1904, l'American Kennel Club (le pendant de la Société Centrale Canine) le reconnut mais la variété à poil court fut privilégiée dès 1923 au détriment du type poil long qui resta dans l'ombre pendant encore une trentaine d'années.

Le chihuahua commença sa conquête européenne par la Grande Bretagne avec un succès mitigé et arriva en France au milieu des années 50, sans plus de succès pendant une vingtaine d'années.

Depuis, l'élevage s'intensifie, le type poil long a regagné du terrain sur le poil court. Il n'est pas rare, de nos jours, de voir plus de poil long que de poil court dans les expositions. Le pari sur l'avenir est de ne pas raréfier le chihuahua à poil court, ce qui serait vraiment dommage, les deux variétés étant tout aussi craquantes !

Débutons par une affirmation paradoxale mais néanmoins nécessaire car le public n'en est pas toujours vraiment persuadé, abusé par sa petite taille et sa gracilité : le chihuahua est... un chien ! Et un chien doit être élevé comme tel...

Comme les autres, il peut devenir insupportable si vous ne l'éduquez pas. Il ne doit pas être trop materné car il est d'un naturel plutôt capricieux.

Très intelligent, il comprend vite ce que vous attendez de lui... mais repère aussi vos faiblesses dont il saura abuser. Ce chien est très attaché à ses maîtres et de ce fait se montre quelque peu réservé envers les étrangers.

Tout jeune, vous devez donc le socialiser pour qu'il ne devienne pas un chien hargneux ou tout simplement jaloux plus tard.

S'il aime le confort et la chaleur (vous verrez souvent les chihuahuas à poil court s'enfouir dans des couvertures, même en plein été !), vous pouvez sans problème le sortir et lui faire rencontrer un maximum de personnes et de chiens, s'il est "enfant unique".

De bonne compagnie avec les chats, l'harmonie régnera dans votre maison !

On le dit exclusif dans ses amitiés canines, préférant la compagnie des autres chihuahuas, ce qui n'est pas faux, mais cela correspond certainement aussi aux propriétaires de chihuahuas qui forment "un clan" ! Des personnes possédant plusieurs chiens de races différentes sont là pour témoigner du contraire (et j'en fais partie !).

Inutile de minimiser les problèmes, le chihuahua n'est pas un animal à mettre entre toutes les mains. Sa petite taille en fait une victime de prédilection si vous le confiez à un jeune enfant, que vous ne surveilleriez pas, qui risquerait de lui faire mal ou de le laisser tomber. Ce qui se révélerait parfois fatal pour lui...

C'est un intuitif qui saura calquer son comportement sur celui de son maître. Câlin, tendre, vif, joueur, espiègle, téméraire, sa palette de tempéraments est grande. C'est un petit curieux à qui on peut enseigner une foule de choses, ce qui explique certainement que l'on en rencontrait souvent dans les numéros de cirque. D'une grande fidélité, il séduit aussi bien les femmes que les hommes. Il est robuste et résistant, bien qu'il soit plutôt douillet, et supporte tous les climats . Il ne faut pas croire que c'est un faible, bien au contraire ! Dans une meute, même au milieu de gros chiens, il sera souvent le dominant. Il a la réputation d'être bon chien de garde ! Enfin, disons, un bon avertisseur lorsque quelque chose d'inhabituel se produit.

Chien de compagnie idéal, il a en plus une autre qualité : il passe incognito partout où vous l'emmenez du fait de sa petite taille et parce qu'il est avare d'aboiements.