HYGIENE ET SANTE

LE BAIN - LE BROSSAGE - LES ONGLES - LES OREILLES - LES DENTS -
LES YEUX - LES GLANDES ANALES - LES PARASITES
LES SYMPTOMES DE MALADIE - ETAT D'URGENCE -
LA GROSSESSE NERVEUSE

Étant l'hôte privilégié de votre logis, vous tenez à ce que votre chien soit propre et c'est bien normal. Par ailleurs, vous tirez fierté de sa beauté ! Tout cela demande quelques attentions qui ne deviendront pas trop contraignantes si elles sont régulières. En outre, un chien soigné est un animal qui vit mieux et plus longtemps.



LE BAIN

Il faut trouver une juste mesure entre le trop et le pas assez... Trop souvent équivaudrait à lui retirer toute protection contre le soleil ou le froid car ses poils (quand il en a !) sont recouverts, à cet effet, d'une graisse naturelle. Disons qu'un chiot (dès l'âge de trois mois) peut être baigné plus souvent qu'un adulte (toutes les semaines au début et tous les mois ensuite). Un chien à poil long pourra être lavé plus souvent après avoir été démêlé. Habitué très tôt et progressivement, sans brusquerie particulière, votre chien supportera patiemment ces séances de bain. L'eau devra être tiède mais ne devra recouvrir que la partie inférieure du corps.
S'il a des puces, commencez toujours par lui faire un collier de shampoing mousseux (les shampoings pour humains ou le savon de Marseille sont à proscrire), afin que les parasites ne se réfugient pas sur sa tête, puis lavez les autres parties. Vous terminerez par la tête, en faisant bien attention à ce que le produit ne pénètre pas dans ses yeux et ses oreilles.

Après l'avoir rincé abondamment, le séchage sera énergique sauf en été où le bain pourra se faire dehors. Il existe également des shampoings à sec ; ils peuvent être utiles dans certaines situations, mais ils ne remplaceront jamais un bon bain !
Lequel bain se réduit bien souvent à une douche... En ce cas, gardez la pomme de douche pas trop éloignée de l'animal afin qu'il reste calme.

début de page

LE BROSSAGE

Il se réduit à sa plus simple expression pour les nus ! Pour les autres, c'est un exercice à faire au moins deux ou trois fois par semaine. Le brossage se fait dans le sens des poils et inversement. Vous retirerez ainsi tous les poils morts, les poussières, les petites saletés. Cela évitera également les bourres de poil.

début de page

LES ONGLES

L'animal marchant peu verra ses ongles s'allonger démesurément. Vous devrez alors les couper après les avoir fait ramollir dans de l'eau tiède si nécessaire. Pour éviter de couper trop court et de le faire saigner, mieux vaut utiliser un coupe-ongles spécial.

début de page

LES OREILLES

Pour éviter un excès de cérumen, il faut nettoyer régulièrement l'intérieur du conduit auditif en y introduisant quelques gouttes d'une lotion spéciale que vous trouverez facilement en pharmacie ou chez votre vétérinaire. Il faut bien masser la base de l'oreille pour faire remonter les saletés et utiliser un coton-tige. Si vous constatez des traces de sang coagulé ou un dépôt noirâtre, une consultation vétérinaire s'impose. Il faut aussi lui enlever tous les poils qui obstruent le conduit en les tirant entre le pouce et l'index. Lorsqu'il est chiot, le Chinois nu a parfois besoin d'aide pour que ses oreilles se redressent. Un tuteur ou un bonnet seront nécessaires. Votre vétérinaire vous apprendra comment faire.

début de page

LES DENTS

L'éruption des pinces du chiot se situe à l'âge d'un mois et leur nivellement à trois mois. A quatre mois, voici l'éruption des pinces finales et le mois suivant l'éruption des coins finaux. C'est à sept mois que le chien a "la bouche faite" avec ses quarante deux dents définitives. Rappelons la particularité des Nus qui n'ont pas une dentition complète, contrairement aux houppettes.
Pour combattre l'apparition du tartre, les aliments secs sont bien utiles. Vous pouvez aussi lui donner des morceaux de pain dur et ne pas hésiter à retirer le tartre avec votre ongle, en commençant à la base de la gencive. Il existe maintenant dans le commerce tout ce qu'il faut pour lui brosser les dents. Malgré tout, les petits chiens ont plus que d'autres besoin d'une séance de détartrage pratiquée sous anesthésie par le vétérinaire.

début de page

LES YEUX

Si votre chien a les yeux rouges et larmoyants, vérifiez qu'un élément étranger ne s'est pas glissé sous ses paupières et lavez-lui les yeux avec une solution d'acide borique.
Si vous ne constatez aucune amélioration dans les jours suivants, il faudra consulter un vétérinaire car il y a peut-être un risque de conjonctivite ; si vous constatez la présence de pus, cela peut être beaucoup plus grave. Il faut également lui retirer les sécrétions qui se déposent à l'angle interne des yeux.

début de page

LES GLANDES ANALES

Situées de chaque côté de l'anus et quelque peu en dessous, elles se vident automatiquement. Mais il se peut qu'elles finissent par s'engorger, auquel cas elles prendront du volume. Le chien réagira à cette gêne en se frottant par terre en laissant derrière lui une trace brune. Cela aura pour effet de les vider. Mais le plus souvent, cela ne suffira pas. A chaque visite vétérinaire, le praticien vérifiera donc les glandes anales et au besoin, les videra. Vous pouvez également le faire chez vous en plaçant votre pouce et votre index de chaque côté de l'anus en incluant les glandes anales. Vous presserez fortement en tirant légèrement. Bien évidemment, vous aurez pris la précaution d'utiliser une feuille de papier absorbant...

début de page

LES PARASITES

On rencontre essentiellement des puces et des tiques. Si les puces ne sont pas vraiment dangereuses, il n'en va pas de même des tiques. Il faut vérifier quotidiennement le corps de l'animal, surtout en été, et endormir les tiques avec de l'éther avant de les extirper. Il ne faut surtout pas que le corps se détache de la tête.
De nombreux insecticides, sous forme de colliers, poudres, sprays, pipettes et autres sont sur le marché, tous apportant une certaine protection, sans que l'on ait trouvé le produit miracle, hélas... Personnellement, j'utilise FrontLine qui me semble pour l'instant le plus efficace.
Quant à la teigne, elle est provoquée par des champignons microscopiques. Les zones dépilées sont arrondies et ont tendance à s'étendre. Une consultation vétérinaire s'impose sans tarder. D'autant plus que la teigne est contagieuse pour l'homme.
Les vers, principalement les ascaris, les trichuris et les ténias, sont dangereux et peuvent provoquer la mort de l'animal non traité.
Les chiennes en début de gestation doivent être vermifugées automatiquement. Les chiots atteignant deux mois le seront une fois par mois jusqu'à l'âge d'un an. Les adultes seront vermifugés deux fois l'an (au printemps et en automne) et plus si l'on constate des vers dans les selles.

début de page

LES SYMPTÔMES DE MALADIE

Certains signes vous préviendront qu'il ne va pas très bien : changement dans ses habitudes, manque d'appétit, refus de promenade, apathie, isolement, truffe sèche et rêche...

début de page

ETAT D'URGENCE

Il y a des petits gestes qui sauvent... En cas d'urgence, appelez immédiatement un vétérinaire et décrivez-lui l'état de l'animal. Ne paniquez pas. En attendant son arrivée, occupez-vous de votre chien.

  • MÉMO
  • s'attaquer à la cause du mal

  • dégager les voies respiratoires

  • traiter l'arrêt cardiaque

  • stopper l'hémorragie

  • désinfecter et protéger les blessures

  • garder l'animal au chaud

  • éviter les manipulations malencontreuses

  • traiter l'état de choc

Nous vous présentons ci-après des situations pour lesquelles il faut savoir réagir, et vite.

EMPOISONNEMENT
Symptômes : vomissements, salivation importante, suffocation, parfois toux.
Traitement : retirer le poison qui est près de l'animal ; le faire boire abondamment ; en cas d'acide, d'alcali ou de dérivés de pétrole, ne pas essayer de le faire vomir, lui faire boire du lait ou de l'huile végétale ; si le produit n'est pas corrosif (strychnine), lui donner l'antidote spécifique indiqué sur le produit ou appeler le centre antipoison, lui faire prendre de l'eau, du lait ou du charbon activé ; pratiquer la respiration artificielle si nécessaire.
COUP DE CHALEUR
Symptômes: suffocation, température élevée, halètement, salivation importante, risque de coma.
Traitement : mettre le chien à l'ombre ; l'arroser d'eau froide ; pratiquer la respiration artificielle si nécessaire ; lui faire boire des petites gorgées de café très fort ou d'eau.
CORPS ETRANGERS
Symptômes : dans la gueule, salivation abondante, le chien se gratte et frotte ses mâchoires ; dans l'oesophage, bave, tentative de vomissements (sorte de mousse) ; dans l'estomac et l'intestin, le chien recherche le contact d'une surface froide, vomissements, vive douleur abdominale quand pression de la main ; au niveau du rectum, difficulté à déféquer, parfois du sang dans les selles.
Traitement : retirer rapidement le corps étranger qui est dans la gueule ; si le corps étranger est dans l'estomac, lui faire manger du coton trempé dans du lait, du pain ou des poireaux ; vérifier dans les selles l'élimination les jours suivants ; lui faire avaler de l'huile minérale ou de cuisine.
ACCIDENTS ET CHUTES
Symptômes : fractures, coma, état de choc, hémorragies.
Traitement : ne pas déplacer inutilement l'animal ; le coucher sur une planche ou une couverture ; pratiquer la respiration artificielle si nécessaire.
PIQÛRES D'INSECTES
Symptômes : manifestation de douleur
Traitement : enlever délicatement le dard en pressant la partie congestionnée et en le retirant avec une pince à épiler ; application de bicarbonate de soude (abeille) ou de vinaigre (guêpe) ; à surveiller, gonflement anormal et difficultés respiratoires.
GELURES
Symptômes : surtout au niveau des coussinets plantaires, du scrotum, des oreilles, de l'extrémité de la queue.
Traitement : réchauffer la partie gelée ; application d'une crème antibiotique ; pansements pour éviter que le chien ne se gratte ou se mordille ; si le chien est complètement gelé, l'immerger dans un bain chaud et lui faire boire du lait chaud.

MAL DES TRANSPORTS
Symptômes : vomissements, halètements, angoisses
Traitement : prévoir des antivomitifs et des calmants ; laisser à disposition de l'eau ; s'arrêter souvent et le sortir ; ne jamais laisser enfermé dans une voiture à l'arrêt.
ETAT DE CHOC
Symptômes: froideur de la peau et des extrémités, pouls rapide (130 p/mn) et faible, pupille dilatée, augmentation du rythme respiratoire (40 p/mn), yeux fixes, muqueuses pâles.
Traitement : placer l'animal sur un plan incliné (tête en bas) ; masser le coeur ; élever sa température ; pratiquer la respiration artificielle si nécessaire ; s'il est conscient, lui faire absorber une demi cuillerée à café de sel et une demi cuillerée de bicarbonate de soude dans un litre d'eau.

début de page

LA GROSSESSE NERVEUSE

La grossesse nerveuse peut apparaître un à deux mois après les chaleurs et peut durer deux mois. Elle est due à un trouble psychique et physique appelé pseudo-gestation accompagné de modifications hormonales et physiques identiques à celles observées en cas de grossesse.
Afin d'éviter des complications telles que mammites et pathologies de l'appareil génital, il faut intervenir le plus rapidement possible. La grossesse nerveuse se manifeste vraiment quand il y a altération du comportement, très similaire à l'état de la chienne s'approchant du terme. On peut alors observer une augmentation de poids et de circonférence abdominale, une production de prolactine et des mamelles gonflées. Une fois le diagnostic posé par le vétérinaire, l'administration d'un médicament par voie orale viendra stopper ce phénomène dans un délai de quatre à six jours.
A ce moment-là la chienne s'apaisera, la sécrétion lactée disparaîtra ainsi que le volume mammaire.

début de page