EXPOSITIONS

Les expositions canines sont en fait des concours de beauté dont le but est de récompenser les meilleurs sujets (par rapport au standard). Seuls les chiens inscrits au L.O.F. verront leurs titres homologués. Ils sont obligatoirement présentés par leur propriétaire ou une personne par lui désignée si elle n'est pas sous le coup d'une exclusion.

Il existe un règlement très strict à observer sous peine d'exclusion temporaire ou définitive des expositions et concours. Cette sanction peut être prononcée contre les exposants qui se seraient rendus coupables de faits contre l'honneur ; ceux qui auraient fait une fausse déclaration ; ceux qui auraient fait subir à leur animal une opération dont le but était de tromper sur la qualité de ce dernier ; ceux qui auraient nui par leur langage, leurs écrits, ou leurs actes au succès d'une exposition ; ceux qui auraient porté atteinte au prestige des juges et de la société organisatrice ; ceux qui auraient introduit un chien non engagé ou remplacé un chien engagé par un autre et enfin ceux qui quitteraient l'exposition avant l'heure fixée.

Le vétérinaire de service a tout pouvoir pour refuser l'entrée d'un chien s'il lui paraît malade ou atteint d'une maladie de peau, aveugle ou estropié, monorchide, cryptorchide ou souffrant de malformations, ou apparemment dangereux ; les chiennes en état de lactation ou accompagnées de leurs chiots. L'exposant, s'il est éleveur, a le droit d'afficher un panneau sur sa cage avec ses coordonnées.
La décision des juges ne peut être contestée. Ils officient bénévolement sous leur seule responsabilité, assistés le plus souvent d'un secrétaire, et parfois, mais plus rarement d'un assesseur et d'un commissaire de ring.

Voici les qualificatifs que pourra prononcer le juge :

EXCELLENT Pour un chien se rapprochant de très près du standard idéal de la race, présenté en parfaite condition, réalisant un ensemble harmonieux et équilibré, ayant "de la classe" et une brillante allure. La supériorité de ses qualités, vis-à-vis de la race, dominera ses petites imperfections, mais il possédera les caractéristiques de son sexe.
TRES BON Pour un chien parfaitement typé, équilibré dans ses proportions, en bonne condition physique. Il sera toléré quelques défauts véniels, mais non morphologiques. Ce qualificatif ne peut récompenser qu'un chien de qualité.
BON Pour un chien possédant les caractéristiques de la race, mais accusant des défauts, à condition que ceux-ci ne soient pas rédhibitoires.
ASSEZ BON Pour un chien suffisamment typé sans qualités notoires ou pas en condition physique.
INSUFFISANT Pour un chien insuffisamment typé ou présentant des défauts rédhibitoires.

Attention ! La fièvre des concours peut vous prendre sans prévenir... Dans ce cas, il faudra vous familiariser avec une terminologie spécifique. Au début, on est un peu perdu mais laissez traîner vos oreilles et vous apprendrez beaucoup, les chevronnés des expositions n'étant pas avares de conseils et informations. De plus, le club de race pourra répondre à toutes vos questions, sinon l'éleveur qui vous aura vendu votre chien.

Certaines expositions se déroulent sur deux journées. Selon le groupe auquel votre chien appartient, il vous faudra vous y rendre soit le samedi soit le dimanche. Et si vous avez plusieurs chiens engagés, et de groupes différents, il se pourrait bien, si vous n'êtes pas chanceux, que vous soyez bloqué les deux jours ! Vous avez choisi l'exposition selon un certain nombre de critères : la distance à parcourir, la date, le titre que vous cherchez à obtenir, l'importance de l'expo, etc. Si vous êtes un débutant (et votre chien également !), mieux vaut commencer par une petite exposition près de chez vous, surtout si vous n'êtes pas très sûr des qualités de votre toutou et de l'attitude qu'il aura dans cet univers qu'il découvrira pour la première fois. Vous ne risquez rien, vous commencerez à vous familiariser à l'ambiance d'une exposition et votre chien aussi ! Vous ferez d'une pierre deux coups si vous l'inscrivez en concours en même temps qu'à la confirmation : votre chien obtiendra peut-être une première récompense et il aura par ailleurs été confirmé par un juge, deux événements indépendants l'un de l'autre.

Jour J-1. Vous rassemblez les différents documents dont vous aurez besoin pour le lendemain (votre carte d'exposant que la société organisatrice vous aura adressée quelque temps après avoir reçu votre demande d'engagement ; la carte d'immatriculation, le carnet de vaccination, le certificat de naissance et le formulaire d'examen de confirmation de votre chien). Évidemment, vous allez pomponner votre animal pour qu'il soit le plus beau !

Jour J. Selon la distance à parcourir pour vous rendre à l'exposition, votre réveil sonnera plus ou moins tôt (mais souvent bien trop tôt à votre goût !), à moins que vous n'ayez opté pour une nuit d'hôtel, en ce cas vous serez parti la veille. Vous prenez enfin la route avec la petite angoisse diffuse d'avoir mal calculé la durée du trajet et la crainte d'arriver en retard. Heureusement, aux abords du lieu d'exposition, les organisateurs ont généralement bien fait leur travail et l'itinéraire est flêché.

Enfin, vous venez de garer votre voiture sur le parking réservé aux exposants. Là, il n'est plus question de reculer, vous n'avez pas fait tout ce chemin pour rien ! Vous faites comme les autres, vous marchez un peu pour laisser le temps à votre chien de se dégourdir les pattes et de faire ce que la nature exige. Vous sortez du coffre de votre auto le siège pliant que vous n'avez pas oublié (sinon vous risquez de passer la journée debout !), la gamelle et la couverture ou le coussin de votre futur champion, et éventuellement votre déjeuner si vous n'avez pas l'intention de profiter de la restauration proposée dans l'enceinte de l'exposition. Le chien d'un côté, vos affaires de l'autre, vous pouvez maintenant affronter la journée. A l'accueil, vous présenterez votre carte d'exposant et les papiers du chien avant de recevoir le catalogue de l'exposition et, éventuellement, un petit cadeau de la société organisatrice.

Vous êtes un peu impressionné ? C'est normal, rassurez-vous, vous êtes nombreux dans ce cas. Les choses sérieuses commencent vraiment. Pas de panique ! Cherchez d'abord la place qui vous a été attribuée. Dans chaque allée, de grands panneaux indiquent parfois les races de chiens. Quand vous avez trouvé la vôtre, faites une pause. Là, le catalogue qui vous a été remis à l'entrée est capital. Allez directement aux dernières pages et cherchez votre nom dans la liste alphabétique des exposants. A côté, figure un numéro. Normalement, vous devez le retrouver sur une des cages proches de vous. Votre chien a enfin trouvé son domicile ! Installez-le et laissez-le tranquille un moment, il en a besoin après ce qui est pour lui aussi une émotion. Le carton portant votre numéro doit être épinglé sur vous (avez-vous pensé à amener une épingle ? Sinon, il y aura toujours un stand pour vous en vendre une).

Mais il se peut que ce soit une exposition sans cage, dans ce cas mieux vaut que vous ayez la vôtre, sinon votre chien restera sur vos genoux toute la journée. Les numéros ne sont pas forcément sur les cages, parfois on vous les donne à l'accueil, parfois il faut aller sur le ring pour que le secrétaire vous les délivre.

Ca y est ? Vous êtes équipé ? Vous avez encore un peu de temps avant le début des jugements ? Eh bien, vous vous reposerez après une dernière formalité : si ce n'est pas déjà fait, il vous faut trouver le ring où officiera le juge de la race dont votre chien est un des représentants. Selon les expositions, ce sera affaire de quelques secondes car vous êtes placé juste en face, mais il se peut que vous en soyez plus éloigné. Avec un peu de chance, ce ring numéroté sera muni d'un panneau d'affichage rappelant les races qui y seront jugées, dans quel ordre et à quelle heure. Vous vous sentirez plus tranquille car il ne s'agit pas de rater son tour mais ne vous faites pas d'illusions, il faudra rester vigilant tout de même ! Vous pouvez maintenant retourner devant votre cage. Et très naturellement, vous allez rouvrir le catalogue pour voir combien votre chien aura de concurrents dans la classe dans laquelle vous l'aurez inscrit. Évidemment, plus il y a de monde, plus la compétition sera rude. Mais les récompenses n'en auront que plus de valeur ! Le lieu de l'exposition se remplit peu à peu ; on circule dans tous les sens, vous voyez passer toutes sortes de chiens et de maîtres à la recherche de leur emplacement. Autour de vous, vos "concurrents" s'installent également. Certains exposants se connaissent déjà et se saluent, se donnent des nouvelles ou s'ignorent complètement selon les cas. Mais vous ne devez préjuger de rien, vous n'êtes qu'au début de votre journée ! Décidément vous étiez en avance et les jugements ne commenceront pas tout de suite. Vous pouvez aller faire un petit tour avec votre chien en laisse, histoire qu'il sente l'atmosphère et qu'il soit à l'aise parmi tout ce monde à deux et quatre pattes, plus ou moins bruyant.

Le grand moment arrive, c'est votre tour. Vous étiez déjà autour du ring avec votre chien pour ne pas rater l'appel des concurrents de chaque classe. Je suis sûr que vous avez observé les jugements précédents en espérant que vous serez à la hauteur. Mais ne craignez rien, il n'y a pas que des "pro". Re-la-ti-vi-sez ! Vous entrez sur le ring et vous vous rangez dans l'ordre prescrit par les numéros que chacun arbore. Chaque concurrent va passer individuellement devant le juge assis à une table. Vous déposerez votre chien devant lui, le plus souvent sur un petit tapis pour que l'animal ne glisse pas. Le juge va dicter ses appréciations à son secrétaire qui a la charge de tout noter par écrit. Vous, vous n'êtes autorisé à parler que si le juge vous pose une question. Celui-ci reste maître de son jugement d'après le standard de la race et n'a pas à connaître le passé du chien, ses origines et tout ce que vous auriez envie de lui dire qui pourrait l'influencer. Il se peut que certaines remarques ne vous plaisent pas : c'est normal, c'est votre chien et de fait, il est le plus beau ! Mais laissez l'affectif de côté et restez calme et courtois quoi qu'il arrive. Le juge vous demandera ensuite de faire marcher votre chien. C'est certainement le moment le plus pénible pour le maître novice ! Mais dites-vous que c'est le chien qui est jugé, pas vous ! Personne ne vous regarde ! Soyez plutôt attentif à votre chien qui doit vous sentir en confiance. Plus il se sentira bien, mieux il évoluera autour du ring. Quand tous les chiens seront passés sur la table du juge, il voudra les voir marcher tous ensemble. Il vous suffira de suivre les autres et faire en sorte que l'animal ne se traîne pas lamentablement derrière vous ! C'est cette partie-là qui sera déterminante pour départager les concurrents d'égale qualité. Votre chien obtiendra-t-il le qualificatif "Excellent" ? Sera-t-il classé Premier ? Je vous le souhaite mais si ce n'est pas le cas, votre déception sera bien entendu compréhensible. Vous ferez mieux la prochaine fois ! L'épreuve est terminée ! Vous vous sentez malgré tout soulagé. Vous retournez à votre emplacement. Ensuite, il vous faudra attendre la fin de la journée pour repartir...

De nombreux visiteurs vous poseront des questions, souvent les mêmes, mais vous êtes là pour leur répondre. Alors, soyez patient, compréhensif, aimable, souriant car vous avez à coeur de mieux faire connaître la race que vous aimez. Entre temps, vous ferez mieux connaissance avec les exposants qui vous entourent. Mais je préfère rester discret sur ce que vous entendrez sinon, il n'y aurait plus de surprises ! Vous vous tasserez au fond de votre siège à mesure que les heures passeront, vos jambes fatiguées d'avoir tant piétiné, et l'envie vous prendra que cette journée se termine enfin, sachant que vous avez encore une longue route à faire pour rentrer chez vous, et souvent bien tard !

A quand la prochaine expo ?!

Les chiens concourent par sexe et par variété dans différentes classes :

OUVERTE
Pour les chiens ayant atteint l'âge de 15 mois minimum au jour de l'ouverture de l'exposition. Cette classe donne droit à l'attribution du CACS et du CACIB en concurrence avec les classes Intermédiaire et Champion (seulement pour le CACIB).
JEUNE
Pour tous les chiens âgés de 9 à 18 mois au jour de l'ouverture de l'exposition. Cette classe ne donne pas droit à l'attribution du CACS et du CACIB.
CHAMPION
Réservée exclusivement aux chiens déclarés champions nationaux des pays membres de la FCI et champions internationaux de la FCI. Cette classe donne droit à l'attribution du CACIB en concurrence avec les classes Intermédiaire et Ouverte.
INTERMEDIAIRE
Pour les chiens âgés de 15 à 24 mois. Cette classe donne droit à l'attribution du CACS et du CACIB en concurrence avec la classe Ouverte et la classe Champion (pour le CACIB).
PUPPY
Pour les chiens âgés de 6 à 9 mois. Le juge ne donnera qu'une appréciation : "Très prometteur", "Prometteur", ou "Assez Prometteur".
VETERAN
Pour les chiens ayant l'âge minimum de 8 ans. Cette classe ne donne pas droit à l'attribution du CACS.
BABY
Pour les chiens entre 3 et 6 mois. Cette classe ne donne pas droit à l'attribution du CACS. Elle n'est que très rarement proposée en exposition.

Le C.A.C.S. ne peut être accordé qu'à un chien classé 1er Excellent en classe ouverte ou intermédiaire à condition qu'il soit de mérite exceptionnel (cette récompense n'accompagnant pas automatiquement la première place). Les juges font les propositions de C.A.C.S. d'après les mérites absolus des chiens sans avoir à vérifier si ceux-ci remplissent les conditions d'âge et d'inscription à un Livre d'Origine connu. Il appartient à la S.C.C. de s'assurer pour l'homologation du titre que les chiens satisfont aux conditions imposées. Si le chien classé second est de qualité équivalente à celui ayant obtenu le C.A.C.S., il peut lui être accordé la R.C.A.C.S. Celle-ci peut être convertie en C.A.C.S. si le chien proposé pour le C.A.C.S. ne peut prétendre à l'homologation de cette récompense en raison de son âge ou de ses origines ou s'il a déjà le titre de champion national de standard. Les C.A.C.S. ne sont valables qu'après leur homologation par la S.C.C.

Les propositions de C.A.C.I.B. ne sont autorisées que dans les classes suivantes : ouverte, intermédiaire et champion. Il est décerné au plus beau chien ayant obtenu le qualificatif 1er Excellent (cette récompense n'accompagnant pas automatiquement cette première place). Seuls peuvent y être engagés les chiens ayant atteint l'âge de 15 mois à l'ouverture de l'exposition ; l'engagement simultané dans ces trois classes est interdit. Les juges font les propositions de C.A.C.I.B. dans les mêmes conditions que pour le C.A.C.S. Il appartient à la F.C.I. de s'assurer que les chiens proposés satisfont aux conditions imposées pour l'homologation du C.A.C.I.B.