ALIMENTATION

Deux choix se présentent à vous : faire entièrement confiance aux produits qui vous sont proposés sur le marché ou lui préparer vous-même ses repas. Dans les deux cas, son alimentation devra être parfaitement équilibrée, bien adaptée à son âge et à son état de santé.
Ne changez pas souvent son alimentation, cela le perturberait plus qu'autre chose et vous rendrait, de plus, esclave de ses nombreux caprices !
Il est déconseillé de lui donner des sucreries. Il n'en a pas besoin. Cela nuirait à sa santé. Pour lui faire plaisir ou pour le récompenser, on peut lui donner des petites friandises à base de viande et de céréales que l'on achète dans le commerce.
Pour en faire un chien bien éduqué et que l'on peut emmener partout avec soi, il ne faut pas l'habituer à réclamer à manger pendant que les gens sont à table. On avait l'habitude de conseiller de le faire attendre patiemment la fin du repas pour qu'on lui serve le sien ; c'est un avis mais je ne le partage pas. Bien sûr, cette option a pour but de faire comprendre au chien sa place dans la hiérarchie. Personnellement, mes chiens mangent avant moi, tout simplement parce que cette tâche faite, on peut "souffler" un peu et s'occuper de soi. Je n'ai pas remarqué que mes chiens se montraient particulièrement "gênants" ensuite. Ils savent que leur tour est passé et n'essaient pas de s'imposer lors du repas des humains.
Si vous optez pour le pet-food, c'est-à-dire les aliments préparés (pâtées, boulettes, croquettes), dès le début du sevrage et cela jusqu'au douzième mois, il est préférable de nourrir votre chiot avec les aliments adaptés à cette période de croissance qui vous sont proposés dans les rayons spécialisés et chez les vétérinaires. Il n'est pas du tout évident que les aliments vendus par les vétérinaires soient meilleurs que les autres (je ne parle pas des aliments spécialement conçus pour certains types de maladies), la seule certitude est qu'ils sont plus onéreux ! Il vous suffira de vous conformer aux quantités indiquées par le fabricant pour lui préparer sa ration. Aucun complément ne sera nécessaire, les aliments secs sont maintenant de très bonne qualité pour peu que vous portiez votre choix sur un premium (produit haut de gamme) que vous ne trouverez pas en grande surface. La plupart des éleveurs vous auront d'ailleurs indiqué le produit qu'ils utilisent.
N'oubliez pas que les aliments déshydratés nécessitent de boire beaucoup. Vous pouvez également couper la poire en deux en lui préparant un des repas de la journée. Les aliments secs donnent entière satisfaction à la majorité des éleveurs et, de plus, facilitent la vie !
Si vous préférez lui préparer vous-même ses repas, lisez attentivement les informations suivantes qui vous seront nécessaires. Les aliments que vous donnerez à votre chien se divisent en quatre groupes :

Sachez qu'il est déconseillé de donner de la viande crue à votre chien ; d'autre part, les repas doivent être servis tièdes. Certaines nourritures sont à proscrire.
Il s'agit :


Je ne m'étendrai pas sur le sujet car, vous l'aurez compris, je ne préconise pas l'alimentation ménagère qui est souvent la cause de problèmes de croissance et autres avatars...

La principale source d'alimentation du chiot reste jusqu'à l'âge de deux mois le lait de sa mère mais certains préconisent à partir du 22ème jour de lui présenter une soucoupe de lait en supplément et à partir de six semaines, des bouillies de pain et d'eau ou de lait avec parfois un peu de viande hachée. Si la mère n'est pas trop épuisée, il est toujours préférable d'attendre le deuxième mois pour commencer le sevrage.

Nombre de repas journaliers :
entre 2 et 4 mois : 3 à 4
entre 4 et 6 mois : 2
à partir de 6 mois : 1